VISION

Refaire des châteaux des acteurs socio-économiques de premier plan

Les châteaux sont des ressources non délocalisables que le monde entier nous envie. Et s'ils étaient des "phares" en sommeil susceptibles de  jouer un rôle de premier plan dans les défis de notre société ?

Nous pensons qu'il est de plus en plus nécéssaire de leur rendre leur dimension économique historique en s'appuyant sur les dimensions culturelles, écologiques et sociales ancrées depuis toujours dans chacun de ces lieux. 

WhatsApp Image 2021-01-19 at 09.56.10.jp

Des centres économiques historiques

Centres économiques pendant des siècles, les châteaux doivent retrouver leur fonction de lieu d’échange et d’emploi. Depuis 40 ans le tourisme est la réponse à ce besoin économique à travers le développement de visites, séjours et évènements. Il apporte une respiration financière et ré-ouvre les portes des domaines au plus grand nombre. Pour autant ce modèle est-il un modèle d’avenir ? Au regard de toutes les ressources que rassemblent les châteaux, d’autres idées germent, des alternatives se dessinent et viennent s’agréger aux modèles existants. La transversalité et la complémentarité seront les enjeux du monde de demain.

"Le patrimoine se reconnaît au fait que sa conservation suppose des sacrifices, mais que sa perte constitue un sacrifice plus grand encore".  ​

André Chastel

Refaire des châteaux des lieux d'échange locaux

Dans un pays résolument « social », nous sommes de plus en plus persuadés que le « nouveau monde » viendra des initiatives locales et personnelles. Quoi de plus propice qu’un château pour expérimenter des nouvelles solidarités ?

Au cœur de la vie sociale depuis son apparition, nous aimons dire que tout français est né « à l’ombre d’un château ». Parce que le château fascine, rassure, fédère il doit redevenir un liant local, un lieu d’échange des énergies, des savoirs et des savoir-faire. Voisins comme voyageurs du bout du monde, puissent-ils se retrouver autour d’un émerveillement et d’un sens commun. 

"On ne peut pas le faire pour tout le monde, mais on va le faire pour nous, on servira peut-être d'exemple"

Jean Giono 

Des acteurs de la transition écologique

Parce que  les châteaux s’inscrivent la plupart du temps dans un écosystème naturel (jardin, forêt, terre cultivée, potager, étang, rivière, douves…), nous croyons qu’ils peuvent être les premiers acteurs de la transition écologique imminente. Les terres disponibles et l’attractivité des châteaux sont des vrais potentiels pour les « paysculteurs » de demain. Construits à des périodes où l’énergie était 100% renouvelable, les châteaux ont tous les attributs pour expérimenter, incarner et inspirer cette transition. D’une certaine façon ils n’ont jamais été aussi modernes. 

Antoine de Saint-Exupéry

Plan du site